Motorsport News
Essais PROST GP de Barcelone

24 mars 2000

m991217k.jpg (7500 octets)m000201h.jpg (14489 octets)

GRAND PRIX DU BRESIL

Sao Paulo, 24 - 26 mars 2000

Essais libres - Vendredi 24 mars

14 - JEAN ALESI         GAULOISES PROST PEUGEOT - AP03 n°3

15 - NICK HEIDFELD     GAULOISES PROST PEUGEOT - AP03 n°2

Mulet GAULOISES PROST PEUGEOT - AP03 n°1

Jean ALESI - 6ème - 1'17''469 - 39 tours

" Je suis vraiment heureux pour toute l'équipe parce que le travail accompli ensemble commence à se réaliser maintenant. C'est pour nous le début d'un vrai développement. Ce week-end va mieux se passer qu'à Melbourne, c'est sûr, et je suis certain que c'est l'amorce de véritables progrès pour la suite. Le circuit d'Interlagos est toujours aussi éprouvant, et les changements apportés au revêtement n'ont pas beaucoup atténué les bosses, en particulier dans la ligne droite des stands où les voitures touchent beaucoup. Mais je suis très confiant après la journée que nous venons de réaliser, où nous avons vraiment pu tester de nouvelles choses qui améliorent progressivement la voiture. "

Nick HEIDFELD - 22ème - 1'20''364 - 19 tours

" De toute évidence, je suis déçu de n'avoir pu faire que 19 tours aujourd'hui, d'abord à cause du moteur ce matin (qui a été changé entre les deux séances) puis d'un problème mécanique dans la boîte de vitesses cet après-midi. Naturellement, il m'a été impossible de travailler sur les réglages de la voiture et je n'ai pas pu non plus apprendre véritablement le circuit que je découvre pour la première fois. C'est un tracé qui a l'air vraiment intéressant mais je ne le connais pas beaucoup ; et j'espère donc le connaître un peu mieux dès demain ! "

Alain PROST

" Toute l'équipe peut vraiment être satisfaite du travail qu'elle a accompli depuis quelques temps, dans la mesure où nous sommes vraisemblablement parvenus à cerner les problèmes qui nous préoccupaient. Comme quoi le manque de kilomètres était vraiment la raison principale de nos difficultés. Nous avons eu une très bonne journée avec Jean. Nous n'avons rencontré aucun problème majeur, ce qui nous a permis pour la première fois de vraiment travailler sur la voiture.

Ce matin comme cet après-midi, nous avons rencontré plusieurs problèmes qui ont empêché Nick de travailler correctement, ce qui est triste dans la mesure où il découvre le circuit. Il est parti en début de première séance avec le mulet, mais après 7 tours, il a fallu changer le moteur. Cet après-midi c'est la boîte de vitesses qui a connu des problèmes au niveau mécanique. Nous regrettons qu'il n'ait pas pu tirer parti de ce vendredi et allons tout faire pour lui permettre de disposer d'une bonne voiture.

De son côté, Jean est très content du comportement du châssis et c'est très motivant pour nous de commencer à tester de nouveaux aspects jamais abordés auparavant. Le potentiel est clairement là, et cela nous redonne le moral pour donner le meilleur dès ce week-end. "

retour